Comité Départemental de Spéléologie de Haute-Savoie La Glacière du Parmelan. Photo (c) David Cantalupi
La Glacière du Parmelan. Photo (c) David Cantalupi

Les commissions du CDS74

Les principales commissions du CDS74 :

Secours

En savoir plus...

Publications

En savoir plus...

Bibliothèque

Le CDS 74 dispose d’un peu plus de 800 ouvrages (livres, périodiques, rapports, actes…) portant notamment sur le domaine du milieu souterrain.
Les thématiques abordées recouvrent un champ très large :

  • Dans le domaine scientifique (karstologie, hydrologie, géologie, biospéléologie…)
  • Dans le domaine technique (topographie, matériel et techniques de progression, secours,plongée spéléo, photographie…)
  • Sous terre (cavités, mines…) et sur terre (canyon, montagne…)
  • Mais aussi les récits d’explorateurs, les « beaux » livres de photographie et ceux ayant traits à l’histoire.

Une grande partie de ces documents est composée par les périodiques (Spelunca, Karstologia, Info EFS, Spéléo Magazine, Spéléalpes, Scialets, Hypogées, Stalactites, Echo des Vulcains, LSD, Méandres, Spéléo-dossiers, Spéléo Ain…).
Actuellement, la bibliothèque du CDS 74 est entreposée dans le local du SCASSE à Annemasse. Pour les spéléologues fédérés qui souhaitent emprunter ces ouvrages, il vous faudra adresser un mail à Norbert Wourms pour obtenir le fichier catalogue. Il est alors possible de récupérer les documents demandés à l’occasion des réunions du CDS74 ou du SSF74 ou des réunions du SCASSE ou sur rendez-vous.

Biospéologie

La biospéologie, c’est quoi ?

Les chauves-souris : La protection d’une espèce passe d’abord par la connaissance de ces besoins et de ces habitudes. Le spéléologue averti contribue à cette protection car c’est un observateur privilégié des chauves-souris pendant leur hibernation. Depuis janvier 2013, en collaboration avec le CDS73, la LPO et le GRIFEM, le CDS74 a grandement contribué à relancer et dynamiser les comptages annuels dans plusieurs cavités du département. La grotte de la Diau, le réseau de Megevette et différentes grottes de Haute-Savoie font donc désormais l’objet d’un suivi assidu. Au-delà de ces comptages, les prospections des spéléos ont permis le repérage d'espèces rarement observées comme la Sérotine de Nilsson. Chaque action fait l’objet d’un compte-rendu partagé avec l’ensemble de la communauté scientifique. Une synthèse est publiée dans le Spéléalpes 26.

Le reste de la faune cavernicole :
Beaucoup d’animaux fréquentent le milieu souterrain plus ou moins régulièrement, accidentellement ou pour profiter des avantages que ce milieu peut leur offrir. Certains d’entre eux se sont plus adaptés que d’autres, notamment morphologiquement. C’est ce qui fait la différence, parfois débattue, entre ces animaux "trogloxènes" ou "troglophiles". Mais la faune cavernicole par excellence, celle qui ne quitte jamais les ténèbres, est la faune "troglobie".

La compilation des données, l’analyse des espèces, de leur répartition géographique actuelle, permet aux scientifiques d’émettre des hypothèses et de recoller, une par une, les pièces du puzzle de leur (re)colonisation des milieux après les glaciations et plus généralement de leur évolution ! Certains spéléo du CDS74 se mettent donc régulièrement en lien avec le réseau scientifique en prélevant pour eux, après concertations et dans les conditions adaptées, des niphargus, azelles, collemboles ou myriapodes dans les cavités "anciennes" ou "inédites" qu’il parcourt.

Pour plus d’info sur la biospéléo vous pouvez bien évidemment vous mettre en relation avec le Groupe d'Étude Biospéologique de la Fédération Française de Spéléologie avec lequel nous collaborons et partageons nos observations.